Le coryza chez le chat

Coryza-chatLe coryza est une maladie qui affecte le système respiratoire du félin. Elle est très contagieuse: elle se transmet souvent d’un spécimen à l’autre et les chats qui ne sont pas vaccinés sont particulièrement à risque. Le coryza peut être causé par trois types de virus: le « Calicivirus », le « Réovirus » et l’« Herpes Virus ». Chacun possède des effets différents ainsi qu’un niveau de risque plus ou moins élevé.

Comme elle est très commune, il n’est pas rare pour un chat de la contracter en faisant une visite de routine chez le vétérinaire.

Vaccination possible: Oui

Contagion: Entre chats seulement

Opter pour la vaccination

Peu de raisons sont bonnes pour négliger la vaccination du coryza. Bien que les chats d’appartement risquent moins d’être exposés à ce virus, il y a toujours une possibilité de le contracter en rendant visite à son vétérinaire. Ce vaccin fait donc partie des plus recommandés.

Les symptômes du coryza

  • Éternuement
  • Perte d’appétit
  • Fièvre
  • Toux
  • Écoulement nasal et irritation
  • Écoulement oculaire et irritation
  • Conjonctivite

Chez les chats adultes, la maladie se manifeste principalement de la façon suivante:

  • Conjonctivite
  • Ulcères au niveau de la cornée

Comme nous le mentionnions précédemment, les symptômes varient de façon importante selon la souche virale qui se trouve à l’origine de la coryza. Pour les puristes, voici les problèmes que chacune des souches pourrait entraîner chez votre chat:

Le Calicivirus: Ce vilain bonhomme provoque la perte d’énergie ainsi que la fièvre chez votre chat. Il provoque des écoulements au niveau des yeux et du nez mais ce sont surtout les ulcères buccaux qui risquent d’irriter votre compagnon: ils sont fort douloureux en plus de provoquer une hausse marquée de la salivation et une diminution de l’appétit.

Le Réovirus: C’est une souche virale qui provoque un coryza de type bénin. Le principal symptôme s’avère être le larmoiement: on a déjà vu pire!

L’Herpes Virus: Les risques de complications seront plus élevés ici. L’infection causera la toux, les éternuements, la conjonctivite, d’importants écoulements ainsi qu’une faiblesse générale de votre compagnon. C’est un virus qu’il faut traiter sans tarder: les animaux les plus affaiblis pourraient malheureusement en mourir si vous attendez trop longtemps avant de réagir.

Le coryza peut-elle guérir sans traitement?

Les ennemis de la médecine traditionnelle doivent prendre garde: bien que les spécimens les plus résistants puissent s’en débarrasser sans antibiotique, il y a de sérieux risques de complication si vous décidez de refuser le traitement. Les os du nez pourraient potentiellement se nécroser et l’infection pourrait s’étendre à l’ensemble du corps: après tout, le système immunitaire du chat est lourdement affaibli par son combat contre les virus. La mort pourrai survenir.

Comment traiter le coryza?

Il existe une multitude de traitements pour vaincre cette maladie:

  • Les antibiotiques: Ils peuvent être administrés par voie orale (comprimés ou gouttes) ou encore par injection.
  • L’aérosolothérapie: Certains maîtres zélés choisiront de faire inhaler la médication à leur félin… disons que la majorité risquent de ne pas apprécier l’expérience!
  • Lorsque le coryza est particulièrement grave, des antiviraux peuvent être administrés au chat. S’ils ne suffisent pas, le vétérinaire pourrait le retenir un certain temps afin de le réhydrater et de lui offrir une nourriture liquide.

En conclusion, rappelez-vous que la vaccination est le meilleur moyen d’éviter de faire face à la coryza. Un chat précédemment contaminé reste porteur pendant plusieurs années et la maladie peut se réveiller à nouveau lors de certains événements: évitez-lui de porter ce fardeau sur les épaules!